La Route des Grands Crus

Contemporaine des premiers congés payés de 1936, la Route des grands crus a inventé l’oenotourisme, une nouvelle manière de voyager.

Créée en 1937 par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, elle est la plus ancienne route des vins de France et la première à avoir ouvert la voie à la découverte touristique d’un vignoble. Elle a, avec la démocratisation de la voiture et des déplacements de loisir, acquis une réputation qui a largement dépassé les frontières hexagonales. Son itinéraire traverse 37 villages de légende et deux villes, Dijon et Beaune, d’une immense richesse patrimoniale.

 

Des atouts habilement mis en avant par les acteurs, professionnels et politiques, de l’entre-deux-guerres. Revisitant la très ancienne tradition viticole bourguignonne remontant aux grandes abbayes bénédictines et cisterciennes médiévales, les vignerons des années 30 ont voulu rendre leurs lettres de noblesse à leur profession. En 1934, secoués par la crise, ils fondent à Nuits-Saint-Georges, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

D’autres suivront dans les années 60. Dès 1938, la Saint-Vincent Tournante qu’ils organisent chaque hiver emporte l’adhésion d’un nouveau public, attiré par la route touristique et sa vitalité culturelle. L’oenotourisme se dessinait déjà.

regBFC logo fond Jaune CMJN.jpg
LOGO Delin.png
logo_ffrs_vertical_quadri.png
My roller.png